Qu’est-ce que le CBD ?

Tout savoir sur les cannabinoïdes et le CBD

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est un cannabinoïde issu de la plante de cannabis. Il en existe plus d’une centaine, dont le CBD (cannabidiol), le THC (tétrahydrocannabinol) ou encore le CBG (cannabigerol). Certains de ces cannabinoïdes présentent des effets positifs sur l’organisme. D’autres en revanche, sont considérés comme étant stupéfiants. Le THC par exemple, n’est pas autorisé en France, au contraire des produits CBD. Ces derniers sont légaux s’ils ne présentent qu’un taux légal de THC inférieur à 0.2%. Mais quelle est réellement la particularité de cette molécule pour qu’elle soit ainsi autorisée sur le marché ?

Comment agit le CBD (cannabidiol) ?

Les plantes de cannabis et de chanvre contiennent des éléments présentant de potentiels intérêts pour la médecine. Parmi ces composés se trouvent le cannabidiol et le delta-9-tétrahydrocannabinol qui sont, comme nous l’avons vu, des cannabinoïdes. Ils sont appelés ainsi, car ils peuvent former des liaisons avec certains des récepteurs du système endocannabinoïde, les récepteurs CB1 et CB2. Ces derniers ont une relation directe avec certains mécanismes, certaines fonction de notre organisme.

Ils se localisent principalement dans la rate, le système immunitaire, le système nerveux central et même le cerveau. Toutefois, tous les cannabinoïdes n’ont pas les mêmes effets sur ces récepteurs CB1 et CB2. Le tétrahydrocannabinol, par exemple, procure une sensation « planante » à ceux qui l’ingèrent. En effet, le THC est psychoactif, il présente donc des effets psychotiques. Au contraire, le CBD n’est pas psychoactif. Sa consommation n’entraîne donc aucun effet similaire à ceux du THC et ne joue pas non plus, sur la dépendance.

Qui a découvert le CBD ?

Le CBD est un cannabinoïde découvert pour la première fois au tout début des années 1940, par le chimiste américain, Roger Adams. Il a été extrait du chanvre et étudié pour ses propriétés pharmacologiques. On lui attribue notamment, de possibles bienfaits contre les nausées et les inflammations. Plus tard, les chercheurs découvraient que cette molécule pourrait aider à ralentir la dégénérescence des cellules nerveuses.

La recherche sur les effets du CBD continuent et plusieurs études démontrent un possible impact positif du cannabidiol, sur les cellules cancéreuses. Comment ? Le CBD ralentirait leur croissance ainsi que leur propagation. Pour autant, de nouvelles études doivent confirmer ce constat. L’huile de CBD, les fleurs de chanvre CBD et autres ne peuvent pas être considérés comme des médicaments. Ces produits ne guérissent donc pas les cancers, mais aideraient à soulager certains des symptômes.

Comment consommer du CBD ?

Les produits CBD existent sous de très nombreuses formes. Il n’existe donc pas de mode d’administration universel :

  • Les huiles de CBD se consomment par voie sublinguale, en déposant quelques gouttes sous la langue.
  • Les fleurs de CBD se prennent par infusion, par ingestion ou par vaporisation.
  • Les cosmétiques CBD se prennent par application topique, directement sur les zones ciblées.
  • Les e-liquides CBD se prennent directement avec sa cigarette électronique.

Quels sont les effets du CBD ?

Le CBD s’utilise en phytothérapie

Le CBD agit sur le système endocannabinoïde, raison pour laquelle il s’utilise en phytothérapie (médecine douce par l’utilisation de plantes), sous forme d’huile CBD, de fleurs CBD ou encore de résine CBD. Grâce à la liaison de la molécule aux récepteurs endocannabinoïdes, les symptômes de certaines pathologies peuvent être soulagés. Le CBD agirait contre les douleurs, les inflammations ainsi que les crises d’angoisses, des symptômes habituels chez les patients atteints de la maladie de Crohn notamment, directement concernée par la phytothérapie.

Le CBD est également utilisé pour ses propriétés anxiolitiques et relaxantes contre l’anxiété, les troubles du sommeil, les crises d’épilepsie, les nausées et les vomissements. En janvier 2014, les résultats de recherches du Pr Mechoulam attribuent à ce composé un effet curatif vis-à-vis le diabète du type 1. Certains scientifiques ont également démontré que le cannabidiol pourrait soulager certaines douleurs neuropathiques. Le rôle du CBD sur les récepteurs endocannabinoïdes, au coeur de notre organisme, reste encore mal connu mais tend à se dévoile tous les jours un peu plus.

Le CBD, utile contre les douleurs et inflammations ?

L’action du CBD sur les récepteurs CB2, lié aux inflammations a un impact sur notre ressenti aux douleurs, aiguës ou chroniques. En effet, diverses études ont démontré que le cannabidiol agirait comme un antalgique. Pour autant, contrairement à certains traitements lourds, comme le tramadol, la consommation CBD ne s’accompagne d’aucun effet secondaire et la molécule agit rapidement (sous 5 à 20 minutes en huile).

À forte dose, certains traitements (tramadol, opioïdes) provoquent des vomissements, des palpitations ou encore des hallucinations ainsi que la dépendance. Le CBD est donc une alternative naturelle envisageable, afin de réduire l’intensité de ses douleurs. Certains patients atteints de fibromyalgie ou de sclérose en plaques ont d’ailleurs exprimé leur avis au sujet du CBD, rapportant une réduction important des inflammations après consommation.

Le CBD aide-t-il à lutter contre les addictions ?

L’huile de CBD est utilisée par certains thérapeutes afin de lutter contre l’addiction au tabac ainsi qu’à certaines substances, comme le THC, l’agent actif du cannabis, ou à l’alcool. La molécule de CBD crée des interactions avec les récepteurs de 5-HT1A et de la sérotonine augmentant ainsi les réponses synaptiques du cerveau. Résulte de cette action, une réduction de l’effet psychotique de certaines drogues. De plus, le stress et l’anxiété s’en trouvent allégés.

Quels sont les effets secondaire du CBD ?

La consommation de CBD n’entraîne aucun effet secondaire. Pour autant, en cas de surdosage, certains effets indésirables sont amenés à se déclarer : nausées, diarrhées, étourdissements. Nous vous recommandons donc une consommation de CBD graduelle, en commençant par de faibles doses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *